Collecte de lunettes

Vos Lunettes ont du Cœur !

tel est le slogan de l’Association MEDICO LIONS CLUBS DE FRANCE.

Cette Association, parrainée par l’ensemble des LIONS CLUBS DE FRANCE et ceux du monde entier, exerce, dans le cadre de ses activités d’aide aux populations pauvres des pays ou régions dits « en développement », une activité de « recyclage de lunettes ».

Qui n’a pas, dans le tiroir de sa commode, une vieille paire de lunettes qu’il n’utilise plus ? Cette même paire de lunettes peut changer la vie d’une personne. Un enfant sans lunettes est un illettré en puissance.

Le Lions club d’Elancourt souhaite participer au travail du Médico Lions Clubs de France en collectant les lunettes plus utilisées.

Pourquoi recycler des lunettes ?

Dans les pays pauvres, acheter des lunettes est un luxe difficilement abordable pour une population qui ne dispose que de très peu de moyens de paiement. Le coût d’une paire neuve peut représenter plusieurs mois de salaire. Dans les pays riches, presque tous ceux qui en ont besoin, portent des lunettes, en changent de temps à autre, ou en ont dans leurs tiroirs. On estime en France, chaque année, le nombre de lunettes vendues à 4 000 000. MEDICO LCF a déjà permis d’expédier, notamment par le canal des LIONS CLUBS, environ 5 millions de paires au Laos, Bénin, Cambodge, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sénégal, Madagascar, Népal, Haïti, , Maroc, Chili, Inde, Sri Lanka, Vietnam, Pérou, Argentine, Arménie etc.
Le coût unitaire d’une paire de lunettes recyclées est d’environ 1.80 € et donc très largement inférieur aux plus bas prix mondiaux de lunettes neuves. Pour 1 million de lunettes collectées en 2015, 200 000 ont été redistribuées après avoir été recyclées, les autres ont été décortiquées et tous les éléments revendus pour participer au financement de cette action.

Déposez-nous toutes vos lunettes, y compris les lunettes solaires, avec ou sans étui, nous ferons le tri...

A quoi sert le recyclage des lunettes ?

Dans les pays pauvres, acheter des lunettes est un luxe difficilement abordable. Le coût d’une paire neuve peut représenter plusieurs mois de salaire.
Dans les pays riches, presque toute la population porte des lunettes, en change de temps à autre, ou en a dans ses tiroirs.

Après passage dans notre atelier du Havre, nous les attribuerons à des personnes dans le besoin, dans un des 36 pays en développement que nous soutenons sur les 5 continents.

MEDICO LCF a trié et recyclé depuis sa création 1.000.000 de paires de lunettes, provenant de 15 pays, et ‘envoyé 26 conteneurs en 2012 (260 à ce jour).

MEDICO LCF réalise entre 7 et  10 missions par an, et a examiné, soigné, opéré, 100.000 personnes à ce jour, tout en formant des soignants locaux.

L’association à la création de dispensaires, petits hôpitaux, et centres de santé, seuls où en partenariat : ARAH – KAMI – POPENGUINE – GUISMA – LE BAOBAB – Centre des brûlés d’ABIDJAN – Centre d’insuline de COTONOU – Institut d’aveugles de THIES. En cours de réalisation : Centre Ophtalmologique EZCOZAFIMEHY à ANTSIRABE

 

 

 

 

Critères de sélection des lunettes :

Notre atelier n’est pas structuré pour adapter des verres taillés pour une autre monture, ni pour réparer les montures (branche cassée…). Les montures métalliques même en mauvais état intéressent MEDICO LCF : leur revente permet de couvrir une partie des frais de fonctionnement du centre, en complément des dons des Lions Clubs et des partenaires. A priori, toutes les lunettes usagées y compris les solaires nous intéressent, car ce n’est qu’après mesure au frontofocomètre de la puissance de chaque verre, que l’on pourra juger de la possibilité de leur réemploi sans ordonnance dans les pays destinataires.
En règle générale, seules les lunettes dont les corrections sont identiques ou très voisines pour les deux yeux répondent à ce critère.
Dans tous les autres cas, les verres sont éliminés et les montures conservées si elles sont en bon état, car nous avons aussi une activité de montage sur ordonnance.
Donc, tout envoi de verres optiques non taillés est le bienvenu.

Comment fonctionne l’atelier ?

Le processus est le suivant :

  • élimination des lunettes reconnues non-utilisables
  • récupération du métal des montures inutilisables
  • lavage
  • étalonnage des verres et identification
  • classement par catégories
  • expédition de lunettes identifiées et classées

Quel est le mode de distribution ?

Tous les envois se font par l’intermédiaire ou sous le contrôle du Lions Club de la région concernée.

La distribution se fait dans des centres qui disposent d’un magasin où sont stockées les lunettes classées par catégories. Ces centres sont gérés soit directement, soit par des organismes qualifiés (missions,…) et doivent disposer d’une personne compétente pour sélectionner les lunettes en fonction des besoins de correction oculaire des patients. Parmi les pays concernés, on peut citer : Bénin, Côte D’Ivoire, Mauritanie, Sénégal, Cameroun, Djibouti, Madagascar, Laos, Népal, Haïti, R.D.Congo, Cambodge, Maroc, Chili, Inde, Sri Lanka, Himalaya, Vietnam.